PhenQ : est il vraiment un produit miracle pour maigrir ?

Pour maigrir vite, de plus en plus de gens qui souffrent de surpoids sont actuellement à la recherche d’une remède miracle. Et très souvent, PhenQ est cité sur internet comme étant le meilleur bruleur de graisse du moment. Mais est ce vraiment vrai ? Et quels sont les avis des scientifiques et nutritionistes sur ce produit ?

Que contient cette pilule minceur ?

Dans une gélule de PhenQ, il n’existe aucun ingrédient dangereux. Il contient principalement du calcium, du capsicum, de la Carnitine, de la caféine, du nopal de la pipérine et du picolinate de chrome. Le seul composant qui intrigue dans le PhenQ c’est le α-Lacys reset. Produit breveté, il est tout simplement un mélange d’un acide lipoïque, d’un acide aminé (la cystéine) et de magnésium.

Avant la mise en vente du PhenQ, il a fait l’objet de divers tests cliniques qui ont été validé par deux laboratoires américains qui ne sont autres que la FDA et la GMP. En France, il est également reconnu et peut être acheter en pharmacie ou auprès des revendeurs officiels habilités par le groupe Bauer.

Comment PhenQ fait il pour se débarrasser de vos kilos superflus ?

Pour perdre du poids, il faut tenir en compte tout un tas de paramètres. Avant tout, il faut bruler ses masses graisseuses et empêcher le corps de créer de nouvelles cellules adipeuses. Après, pour prévenir le grignotage, le bruleur de graisse doit contenir un puissant coupe faim. Enfin, pour réussir son régime en toute sérénité, on doit toujours avoir du tonus et rester zen.

  • PhenQ assure une meilleure combustion des graisses :

Pour assurer une meilleure combustion des graisses, PhenQ agit sous diverses manières. Premièrement, pendant le transit, le capsicum et la pipérine qui sont présents dans le PhenQ évite la digestion des matières grasses que l’on a consommé. En second lieu, la L-caritine se charge de la fente des graisses et le α-Lacys reset stimule le métabolisme pour que les calories consommées soient dissoutes au lieu d’être stockées.

  • Il évite les retentions d’eau :

Ce ne sont pas seulement les graisses qui engendre les kilos superflus, mais l’eau y est aussi pour quelque chose. Et c’est là que le nopal intervient car il aide à prévenir la rétention d’eau.

  • Il réduit le sucre dans le sang et prévient les cholestérols :

Comme le PhenQ est composé d’un capteur de graisse, il n’alimente l’organisme qu’en acide gras essentiel. De ce fait, lorsqu’on absorbe moins d’acide gras saturé, on accumule moins de mauvais cholestérol. Et pour le sucre, c’est au rôle du picolinate de chrome de limiter sa digestion.

  • Il vous aide à manger moins sans vous fatiguer

L’extrait de figuier de barbarie, est un coupe faim dont l’efficacité n’est plus remise en question. Toutefois, même si on mange moins, on ne perd pas en tonus grâce à la caféine et au carbonate de calcium contenus dans le PhenQ.

  • Il atténue le stress et favorise le sommeil

Contenant également du magnésium et de la vitamine B3, le PhenQ agit aussi contre le stress. Et lorsqu’on est moins angoissé, on dort bien, ce qui est très important pour un programme d’amincîmes car le manque de sommeil et le stress réduisent considérablement le métabolisme basal.

Qu’est ce qui se passe après le traitement ?

Après avoir vidé deux bouteilles de PhenQ, vous pouvez perdre 8% de votre masse grasse corporelle et environ 5 à 6kg. Et ce qui est intéressant avec ce bruleur de graisse, c’est que le risque d’effet yoyo ou de reprendre du poids est très minime. Aussi, une fois habituée à une alimentation saine et équilibrée, on n’a plus tendance à se relâcher.

Que pensent les scientifiques et les nutritionnistes de PhenQ ?

Les scientifiques et les nutritionnistes sont pour la plupart convaincus de l’efficacité de ce complément minceur. Ils sont également certains que PHENQ n’occasionne aucun effet secondaire, à court et à long terme. Néanmoins, ils sont unanimes sur le fait que PhenQ est totalement contre indiqué chez les personnes qui souffrent de maladies chroniques (problème au niveau du système immunitaire, diabète, cancer…) ainsi que les femmes enceintes et en allaitement.